securite-cambriolage

Rentrer chez soi et découvrir qu’on a été cambriolé est une épreuve difficile à surmonter, mais il est pourtant indispensable de ne pas perdre son sang-froid et de réagir vite pour qu’il n’ait pas davantage de conséquences. Alors, comment réagir après un cambriolage ?

1/ Ne toucher à rien

Même si la tentation est grande d’effacer les traces de cette violation de votre intimité, et de remettre un peu d’ordre dans votre logement, résistez et laissez les lieux dans l’état dans lequel vous l’avez retrouvé. En effet, vous aurez une visite de policiers et de gendarmes qui devront constater le cambriolage et relever les empreintes. Ne jetez pas non plus les objets qui ont été cassés, car ils pourront vous être remboursés par votre assurance.

2/ Contacter son assurance

Dès le constat du sinistre, et dans un délai maximum de 48 heures, il faut contacter son assurance et lui signifier le cambriolage. Un simple appel suffit dans un premier temps. Il est temps de relire votre contrat d’assurance habitation pour vérifier que vous avez bien souscrit à une garantie contre le vol. Profitez-en pour rédiger un courrier décrivant le cambriolage (date, circonstances, etc) , que vous devez envoyer en recommandé à votre assurance.

3/ Faire réparer sa porte

Certains assureurs ont un réseau de serruriers et vous enverront un artisan sur place pour réparer la porte et changer la serrure si besoin, les réparations étant prises en charge par votre assurance.

Si ce n’est pas le cas, vous devez de toute urgence trouver un serrurier, après avoir lu nos conseils pour trouver un serrurier de confiance. Prenez des photos de votre porte, gardez l’ancienne serrure si elle a été forcée et pensez à demander à votre serrurier de vous établir par écrit un constat d’infraction, que vous devrez envoyer à votre assurance. Elle vous remboursera partiellement la facture, déduction faite d’une franchise.

4/ Sécuriser votre porte

Quitte à faire intervenir un serrurier, autant lui demander d’équiper votre porte d’un système de sécurité qui résiste aux infractions. Cette précaution vous évitera de revivre le même cauchemar. Une serrure en applique 3 points, dite haut-et-bas, est une excellente protection contre les cambriolages. Mais vous pouvez aussi compléter votre applique 1 point par un verrou de porte. Pensez également aux clés protégées à vie Pollux: comme elles ne sont reproductibles que dans notre usine et sur présentation de la carte de propriété qui les accompagne, vous êtes sûr qu’aucune copie pirate ne sera effectuée à votre insu. Notez que beaucoup de cambriolages sont faits tout simplement… avec vos clés, que vous avez perdues, prêtées, etc. Il peut être utile de lire nos conseils à suivre en cas de perte de clés.

Certaines assurances exigent des serrures A2P, certifiées résistantes aux infractions.

Et pour vous construire un avenir plus rassurant, vous pouvez envisager d’installer un système d’alarme ou de vidéo-surveillance, ou du moins de respecter les consignes élémentaires à respecter pour éviter les cambriolages.

5/ Faire opposition sur vos moyens de paiement

Si votre carte bleue et/ou votre chéquier ont été dérobés, contactez immédiatement le service interbancaire disponible 24h/24 au 0892 705 705, ou contactez directement votre banque. Vous devrez confirmer cette opposition sur vos moyens de paiement par lettre recommandée. Vérifiez qu’il ne manque pas de chèque dans votre chéquier, parce que certains cambrioleurs ne dérobent que quelques chèques pour ne pas déclencher l’opposition.

6/  Déposer plainte au commissariat ou à la gendarmerie

Dans un délai maximal de 48 heures, rendez-vous à votre commissariat ou à la gendarmerie pour déclarer le cambriolage. Des policiers ou gendarmes se rendront à votre domicile pour constater l’infraction, relever des empreintes, et faire leur enquête pour tenter de retrouver les cambrioleurs et vos objets volés. Demandez deux récépissés de la plainte : vous en enverrez un exemplaire à votre assureur, et un autre au propriétaire du logement si vous êtes en location, en cas de dégradation des biens immobiliers.

7/ Estimer le préjudice

Une fois l’état de choc passé et les démarches urgentes faîtes scrupuleusement, il faut s’atteler à une tâche laborieuse : faire l’inventaire de tout ce qui a été volé et endommagé. Rassemblez toutes les preuves : factures d’achat ou de réparation, relevés bancaires, actes notariés pour les objets dont vous avez hérités, bons de garantie, témoignages, photos prises dans votre logement sur lesquelles apparaissent les objets, etc. Il s’agit en effet de constituer le dossier le plus complet et précis possible pour vous faire indemniser par votre assurance. Ce dossier devra être envoyé à votre assurance dans les deux jours suivant le cambriolage. Il devra comprendre la liste des objets volés, avec les preuves, le récépissé du dépôt de plainte, la facture et le constat du serrurier, des photos et témoignages du cambriolage.

8/ Recevoir la visite d’un expert

Votre assurance, si le montant estimé du préjudice est faible, devrait vous rembourser sans exiger davantage de précisons. Mais si votre estimation représente une somme importante, elle pourra envoyer un expert à votre domicile pour qu’il estime lui-même le montant des objets subtilisés et endommagés. En cas de désaccord, vous pouvez nommer un second expert, à votre charge ou non, car certaines assurances prennent en charge cette seconde expertise. Si malgré ce recours, vous vous opposez toujours à l’estimation des préjudices, vous pouvez vous tourner vers la justice pour qu’elle mandate un troisième expert.

9/ Récupérer ses objets

Si les objets volés sont retrouvés par la police, vous devez en reprendre possession avant l’indemnisation ou dans un délai de 30 jours généralement fixé par l’assurance pour que celle-ci vous rembourse les éventuelles réparations et les frais déboursés pour les récupérer. Mais s’ils sont retrouvés après que vous ayez été indemnisé, vous avez le choix : soit vous y renoncez et vous conservez le remboursement, soit vous les récupérez mais vous devez bien sûr rembourser l’indemnisation.

10/ Panser les plaies

Les victimes de cambriolage témoignent presque toujours d’un traumatisme qui persiste longtemps après les faits. Un cambriolage, ce n’est pas qu’un vol d’objets, c’est une intrusion dans son intimité, une privation de souvenirs, une disparition de ces petits témoignages du quotidien qui nous tissent une histoire. L’impression d’avoir été souillé, la peur que cela se reproduise, la rage d’avoir vu sons cocon douillet dévasté, la tristesse d’être privé de ses souvenirs sont des séquelles courantes qu’il ne faut pas négliger pour éviter qu’elles ne fassent émerger des troubles psychologiques plus handicapants.

Si vous sentez que vous avez du mal à tourner la page, n’hésitez pas à consulter un psychologue, ou une association d’aide aux victimes de cambriolages, subventionnée par le Ministère de la Justice, au 08 842 846 37. Parler de sa peur et de sa colère vous permettra de retrouver votre sérénité rapidement.

Boutique fermée jusqu’à nouvel ordre !

Face à une crise sanitaire, des mesures exceptionnelles sont prises.
Les livraisons de marchandises sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.
L’équipe de Pollux reste mobilisée et joignable par mail et téléphone.

Prenez soin de votre santé et à bientôt
L’équipe Pollux